RETOUR DE LA REUNION DU 9 AVRIL ENTRE RFF, STIF, SNCF, Mairie et les Hérissons

Une réunion s’est tenue le 9 avril dernier entre RFF, STIF, SNCF, Mairie de Courdimanche et les Hérissons de Courdimanche. Cette première réunion a permis de rentrer dans le cœur du sujet et nous avons pu voir un premier plan d’implantation, ainsi que les deux scénarios étudiés par RFF :

  • Scénario 1 : 12 positions de garage réglementaires  + 1 machine à laver

  • Scénario 2 : 10 positions de garage réglementaires  + 1 machine à laver + 1 atelier de maintenance

Estimation du coût de l’un ou l’autre : entre 100 et 150 millions d’euros.

Description du scénario 1 : 12 positions de garage réglementaires + 1 machine à laver

–   Premier tiers du terrain (côté pont)

o 4 voies ferrées dans la largeur de l’emprise
o Stockage sur cette portion de 6 rames doubles + la machine à laver

–   Deuxième tiers du terrain

o Aiguillages / élargissement à 6 voies
o Bâtiments de service SNCF et zone de stationnement automobile coté Vieille Saint Martin

–   Troisième tiers du terrain (côté Golf)

o 6 voies ferrées dans la largeur de l’emprise
o Stockage sur cette portion de 6 rames doubles

–   Accès routier à l’emprise par l’extrémité de l’Allée du Chevreuil (angle du terrain face au 2 allée du Chevreuil)

–   Desserte routière à l’intérieur de l’emprise côté Ouest le long de l’allée du Chevreuil et de la rue Vieille Saint Martin

Description du scénario 2 : 10 positions de garage réglementaires + 1 machine à laver + 1 atelier de maintenance

–   idem 1 sauf atelier au bout côté Chevreuil,
–   l’atelier prend 2 des 6 positions de garage prévues côté Golf,
–   mord sur le Golf d’une dizaine de mètres (arrive au ras du practice).

RFF n’ayant pas souhaité nous laisser un plan de synthèse du projet, les Hérissons ont reconstruit l’image jointe à partir de la mémoire des participants (des erreurs sont possibles mais l’essentiel est là). Nous avons représenté le scénario 2 avec l’atelier de maintenance.

La concertation : de Juin à Octobre 2014

La prochaine grande étape du projet est la concertation (au sens L300-2 du code de l’urbanisme) que RFF doit conduire sur la commune de Courdimanche. C’est à cette occasion que le projet, sa justification, son financement seront présentés aux Courdimanchois. Nous reviendrons sur ce sujet dans nos prochaines communications.

Ce qui est à retenir c’est qu’elle commencera en juin et se finira à fin octobre. Cet allongement de la période de concertation (initialement limitée à juin) a été demandé par la Mairie.

Le coût du projet

Il est à noter que le coût n’est pas un problème pour RFF car d’autres projets ont d’ores et déjà été abandonnés au sein du Schéma Directeur du RER A. Il va falloir une très forte mobilisation pour le contrer !

Néanmoins, on voit que ce projet va représenter entre 16% et 24% du budget total alloué au Schéma Directeur du RER A, dont l’objectif affiché est d’améliorer la performance de la ligne !

Aura-t-on pour les usagers une augmentation de la performance de la ligne de 16 à 24 % ? Clairement NON !

Un terrain inadapté

De l’aveu même du STIF le terrain prévu n’est pas adapté : trop étroit, trop exigu. Il ne permettra pas de résoudre tous les problèmes actuels car il faudra toujours faire monter 1 train d’Achères !

Pire, à l’horizon de la mise en service d’EOLE et de la LNPN, le projet de garage ne permettra pas l’augmentation des cadences sur la branche Cergy suite au report des trains de Poissy : le projet de garage de RER sur la Commune de Courdimanche est dès son étude saturé. Il faudra alors « manger sur le Golf de Cergy » !

Quel manque de vision ! Quel gaspillage des deniers publics !

Que ceux qui doutent qu’un tel projet puisse exister se réveille !
Le train est en route ! Mobilisons-nous tous et le train ne s’arrêtera pas à Courdimanche, foi de Hérissons !

Les Hérissons de Courdimanche

•Association de Défense de l'Environnement et du Cadre de vie sur Courdimanche et les communes environnantes. •Association Membre de Val d'Oise Environnement.