DEMANDE DE LEVER LA CONFIDENTIALITÉ SUR ETUDE EN COURS

Les Hérissons de Courdimanche ont écrit au STIF pour demander des informations précises sur l’état d’avancement de l’étude en cours et ils ont demandé la levée de la confidentialité. Nous vous faisons part du courrier qui a été adressée à la direction du STIF.
Nous avons aussi envoyé le même type de courrier à RFF et à la Région.
Trop de temps a été perdu. Nous agissons pour savoir à quelque sauce nous allons être mangée !

A suivre le 7 février prochain lors de notre réunion d’information au Golf de Cergy à 21h00. Venez nombreux !

stif 1

stif 2

Hérissons – Mairie. Dialogue engagé

Ce lundi 20 janvier, nous avons rencontré nos élus et avons ainsi pu échanger nos points de vue sur la situation concernant les études engagées qui résultent du Schéma Directeur du RER A.

Il en ressort des actions annoncées, effectivement engagées qui se caractérisent par:

– Un dialogue positif,
– Un partage d’informations accru,
– La reconnaissance des Hérissons comme interlocuteurs crédibles,
– Des études indiscutables initiées et portées par des plans de financement attribués.
– Un engagement de la Mairie pour défendre comme les Hérissons le cadre de vie de Courdimanche.
– Des capacités d’actions complémentaires et non contradictoires pour arriver à ce but.

Bref, une Mairie à l’écoute, qui reconnait le fondement de notre combat.

Des Hérissons, indépendants et volontaires, attentifs aux concrétisations à venir.
Donc des acteurs fermes et mobilisés pour défendre les intérêts des Courdimanchois.

La SNCF affirme qu’une machine à laver sera installée à Cergy-le-Haut

La SNCF affirme qu’une machine à laver sera installée à Cergy-le-Haut (c’est à dire sur Courdimanche) !

Interrogée sur le RER A par un député début 2013 , la SNCF a affirmé par courrier le 13 février 2013 qu’il y aura une « implantation de machine à laver à Cergy-le-Haut au terme du schéma directeur ». C’est à dire, rappelons le, sur le territoire de Courdimanche.

Voilà qui prouve à nouveau le sérieux des intentions de la SNCF, s’agissant d’un courrier rédigé au futur, officiel, précis, et destiné à un représentant de la nation.

Enfin, c’est une surprenante et peu démocratique anticipation sur la suite qui sera donnée à l’étude en cours.

1

2

3

Un autre vote de soutien de l’Agglomération au projet de garage !

En plus du vote de soutien au schéma directeur du RER déjà évoqué ici par les Hérissons, les élus de l’agglomération de Cergy-Pontoise (y compris les élus de Courdimanche) ont voté une autre motion de soutien au projet de garage le 18 décembre 2012.

Cette motion, exigée par la Région Ile-de-France, prend acte d’un engagement de la région en faveur notamment du projet de garage et valide le Plan de Déplacement Urbain en Ile de France.

Encore une fois, nous sommes au delà des votes de principe, car la mention explicite du projet de garage est loin d’être innocente. Nous continuons de fouiller du côté de l’Agglo.

Extrait du document :

APRES EN AVOIR DÉLIBÉRÉ A LA MAJORITE AVEC 1 VOTE CONTRE :
1/ PREND ACTE des engagements exprimés par la Région Ile-de-France à savoir
[…]
– la réalisation effective des actions décidées au schéma directeur du RER A concernant notamment pour Cergy-Pontoise le déploiement du nouveau matériel, le renforcement des fréquences en soirée, l’amélioration des prestations de nettoyage, la création de voies supplémentaires de garage.

Un projet en contradiction avec les orientations d’urbanisme

On comprend encore mieux l’incompréhension qui règne à Courdimanche sur ce projet quand on lit le SCOT (schéma de cohérence territoriale) de l’agglomération.

Celui-ci prévoit que le terrain visé par les garages fasse partie d’un « Espace ouvert à préserver », d’une très jolie couleur verte sur la carte… Ou comment on peut voter tout et son contraire… Et nous sommes censés y comprendre quelque chose ?

généralzoom terrain(détail)

texte spécifique

Et pour information, le PLU de Courdimanche spécifie que ce terrain est inconstructible.

L’étude de la destruction de notre cadre de vie est lancée

Une hérissonne particulièrement têtue a découvert le document qui prouve que l’étude du projet de garage sur notre commune a commencé (au cas où le bornage n’aurait pas suffi à vous en convaincre). Maintenant, plus personne ne pourra affirmer que le schéma directeur proposait des hypothèses sans conséquence aucune.

Il ressort de ce document que RFF est en mesure depuis Novembre 2012 de procéder aux dépenses d’étude. Dans l’administration comme partout, le droit de dépenser signe le point de départ d’un projet.

En effet :
– Une convention de Financement a été signée entre l’Etat, le STIF, la région Ile de France, RFF et la RATP
Cette convention détaille le montant alloué aux garages sur Cergy le Haut / Courdimanche : 258 000 EUR
– La Région a attribué sa part de financement via la résolution CP12-866 du Conseil Régional en novembre 2012

Par ailleurs, on peut noter que selon la Convention « Les résultats des études, pourront être communiqués aux collectivités territoriales concernées. Toute autre diffusion est subordonnée à l’accord préalable des parties signataires. » Ce qui veut dire en Français que personne n’a le droit de communiquer avant la fin de l’étude RFF, qui ne manquera pas de démontrer la qualité du projet !

Tout ceci est consultable sur le site http://mariane.iledefrance.fr du conseil régional (délibération CP 12-866).

Et à cet emplacement : https://drive.google.com/file/d/0Bxg9tn9ncV55RWtydS1BaHZtczA/edit?usp=sharing

garde convglobal études

détail études

délib région 1

délib région 2

confidentialité

 

Lettre commentée du Maire de Courdimanche en date du 2 janvier 2014

LETTRE (COMMENTÉé) DE LA MAIRE DE COURDIMANCHE (02/01/2014)

Madame, Monsieur,

Vous avez récemment été destinataire d’une publication concernant des hypothèses d’aménagement de la réserve SNCF située à proximité de votre habitation. Compte tenu de la teneur alarmistes des propos, j’ai souhaité vous apporter quelques éléments d’information complémentaires.

Observations des Hérissons

Nous assumons totalement le caractère alarmiste de notre communication, dans un contexte d’absence de transparence de la part des personnes publiques et compte tenu du fait que les études concernant le projet en question ont manifestement débuté.

En effet, les échéances électorales à venir ne devraient pas permettre que des sujets aussi importants soient instrumentalisés pour générer de la crainte chez nos concitoyens, qui plus est lorsque les informations avancées sont erronées voire mensongères.

Observations des Hérissons

A l’appui de nos communications, nous fournissons des éléments précis vérifiables par tous (www.herissons.fr et facebook). Par conséquent, nous vous remercions par avance de bien vouloir établir un relevé précis de nos affirmations erronées, voire de nos prétendus mensonges.

Insinuer que nous mentons sans en apporter la preuve est de plus un procédé peu digne de votre fonction.

Qui pourrait croire que des travaux d’une telle ampleur (construction de voie de stockage des trains, voire mise en place d’une station de lavage ou de réparation] puissent se dérouler sur le territoire de la commune sans qu’aucune enquête publique ne soit menée ? Sans qu’aucune information n’ait été relayée dans les médias locaux ou dans la presse locale ?

Observations des Hérissons

On ne croit rien du tout l’on se contente de lire le schéma directeur du RER A, de lire les motions que vous votez, et de constater la présence de bornes de géomètres en arrière gare de Cergy le Haut, sur le territoire de Courdimanche.

Vous savez comme nous que l’enquête publique attend son heure, ce qui ne nous empêche  pas de nous mobiliser sur la base des informations nombreuses déjà disponibles.

Qui pourrait croire que le Maire que je suis, accompagnée par une équipe particulièrement vigilante à l’environnement de notre ville laisserait une telle chose se produire ?

Aurions-nous sanctuarisé la zone des Grands Jardins qui prévoyait 80 logements et toutes les infrastructures de voirie les accompagnant; protégé la biodiversité avec des moutons sur cette plaine pour ensuite accepter un projet qui viendrait nuire à notre cadre de vie ?

Observations des Hérissons

Nous préférons les faits aux spéculations de ce genre.

Un maire, quel qu’il soit, pourrait ratifier un document prévoyant l’expropriation de ses propres concitoyens ?

Observations des Hérissons

Que dire sinon que c’est bien la possibilité ouverte par le schéma directeur auquel vous avez apporté un soutien plein et entier par une motion du Conseil d’Agglomération en date du 22 mai 2012 ?

Nous rappelons encore et encore que les expropriations sont expressément prévues par le Schéma directeur sous les formulations « d’impacts fonciers modérés à significatifs » et de «procédures d’acquisitions foncières ».

Il est vrai qu’il n’est pas précisé qui et quoi sera exproprié, mais doit-on sagement attendre la mauvaise surprise ou faut-il se mobiliser ? Et n’aurait-il pas mieux valu prendre des gages sur ce point avant d’apporter votre soutien au Schéma Directeur ?

Tout cela n’a aucun sens et celles et ceux qui affirment le contraire ne doivent pas être pris au sérieux.

Observations des Hérissons

Quant à nous, nous  prenons très au sérieux les motions que vous avez votées en tant que Maire de notre commune

En revanche, nombre de nos concitoyens ont à souffrir des problèmes récurrents de transports. Pour y remédier, des solutions doivent être trouvées. C’est pourquoi les représentants de la ville de Courdimanche au conseil communautaire ont voté en faveur du schéma directeur du RER A avec l’ensemble des élus de notre agglomération, de gauche comme de droite. Il s’agit d’un document qui recense des hypothèses susceptibles d’améliorer la qualité de service. C’est donc sur ce principe que nous avons voté, et non sur un projet précis.

Observations des Hérissons

Nous souhaitons tous l’amélioration du service du RER A. Par contre nous dénonçons le cynisme qui consiste à sacrifier vos administrés sans prendre aucune garantie les concernant.

Les élus de Menucourt et Vauréal n’ont pas voté la motion incriminée : cela veut-il dire qu’ils ne partageaient pas vos principes concernant le RER A?

Enfin, nous vous rappelons que vous avez voté certes un principe mais aussi des projets précis.

Pour couper court à ce débat, nous reproduisons ci-dessous un extrait de votre motion :

« Compte tenu de l’urgence de la situation, la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise demande que la mise en œuvre du schéma directeur soir engagées dans les délais les plus brefs […] : […] A moyen terme  […] : le renforcement de la branche de Cergy […] grâce à la création de voies supplémentaires en gare des Hauts de Cergy pour permettre le retournement des trains, l’augmentation des capacités de stationnement des rames et le lavage des rames (2018-2019). »

Parmi ces hypothèses, citées ou non dans ce document, bon nombre sont simples à mettre en œuvre et peu coûteuses, comme le passage à quatre voies en gare, la mise en place d’un tronçon à régulation automatique entre Cergy et la Défense ou, dans une moindre mesure, le fait de ne pas changer de conducteur de train à Nanterre.

Observations des Hérissons

C’est vrai, et il faudra un jour s’interroger sur le rapport coût-bénéfice du projet de garage sur Courdimanche par rapport aux bénéfices des ajustements que vous mentionnez.

À ce jour, aucune solution particulière n’a été avancée et encore moins arrêtée. Aussi, compte tenu des rumeurs actuellement en cours, nous avons interrogé oralement Réseau Ferré de France et la SNCF, qui nous ont confirmé qu’aucune autorité publique n’a été mandatée pour réaliser le bornage que vous avez peut être observés.

Observations des Hérissons

Cependant le bornage n’est pas une rumeur, comme chacun a pu le constater…

Nous nous basons sur des faits clairs, nous ne permettons pas de nous baser sur des rumeurs: en juin 2012, le STIF a décidé d’entrer en phase d’étude (« schéma de principe ») sur le scénario à 5 voies et 10 trains sans prévoir de couverture des installations. Donc, tout n’est pas si indéterminé que vous semblez le penser.

La ville n’ayant été informée d’aucune démarche de ce type, je les ai donc, d’autorité, fait retirer. Alors que les géomètres présents ont refusé d’indiquer aux riverains pour qui ils travaillaient, nous menons une enquête afin de déterminer les commanditaires de cette prestation.

J’ai également adressé ce jour un courrier au président du STIF, de la SNCF et de Réseau Ferré de France afin d’obtenir une confirmation écrite de leur part et de leur faire connaître ma position.

Observations des Hérissons :

Merci de ces initiatives. Nous attendons maintenant les résultats.

Celle-ci est simple : je m’opposerai à tout projet qui viendrait nuire à la qualité de vie de mes concitoyens. Je veillerai tout particulièrement au respect des intérêts des Courdimanchois et plus précisément à celui des riverains. Si le projet devait entrer dans la phase d’étude, fidèle à la méthode mise en place depuis 2008, je mettrai en place une concertation des habitants et, persuadée que l’union fait la force, constituerai un collectif de citoyens intéressés par le sujet pour instruire ce dossier particulier.

Observations des Hérissons :           

Nous nous félicitons de cette clarification et nous souhaitons travailler aux côtés de nos élus à l’avenir sur cette base, quel que soit le résultat des élections.

Je regrette sincèrement qu’une polémique ait été créée à des fins électoralistes dans le but d’alarmer les habitants. J’espère donc que cette communication de la municipalité, qui vise la plus grande objectivité, vous permettra de mieux apprécier les enjeux de ce dossier.

Observations des Hérissons :           

Nous sommes lassés de répéter que ce sont les géomètres qui ont réveillé les hérissons, pas les élections ! Quant à la fourniture d’éléments objectifs, nous attendons des actions concrètes de votre part.

Comptant sur votre confiance et restant à votre écoute, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l’expression de mes salutations les meilleures.

Elvira Jaouen

Maire de Courdimanche

Conseillère régionale d’Ile-de-France